Il y a 115 ans la loi de séparation de l’Etat et de l’Eglise.

Communiqué de presse “Journée de la Laïcité”

En ce 9 décembre 2020 journée de la Laïcité, en référence à la loi du 9 décembre 1905, le parti politique Les Radicaux De Gauche, sa fédération finistérienne, LRDG 29, tient, légitimement, à préciser son éclairage sur le sens de la Laïcité.

Légitime, parce que le radicalisme est source de Laïcité ; depuis 1830 nous combattons en faveur de l’émancipation des citoyennes et citoyens. Le terme « radical », parfois mal compris, doit s’entendre au sens étymologique, c’est à dire à la racine de la République et de ses valeurs : la Liberté, l’Égalité et la Fraternité.

La laïcité garantit l’expression de nos valeurs communes, celles qui fondent la spécificité de notre République. Où l’éducation, l’instruction sont les matières, aux mains des instituteurs, des éducateurs, des professeurs, pour construire les citoyens. Elle créée aussi un espace philosophique d’émancipation des individus par l’usage de la raison critique.

Aujourd’hui, plus que jamais, il est nécessaire de réhabilité le sens républicain, le sens de la laïcité. Parce que les inégalités sociales, la précarisation, la peur et l’indifférence, l’ignorance et l’exclusion sont des ferments actifs qui aggravent la fracture culturelle du pays et nuisent à son unité.

La laïcité c’est le ciment de notre République, Il nous faut continuer à expliquer aux jeunes et moins jeunes, la France laïque. Cette spécificité française, d’une communauté nationale, libre de ses choix.

Les religions sont une croyance, une pensée. La loi de laïcisation n’est pas hostile aux religions lorsque celles-ci se résument à ce qu’elles sont dans le cadre du droit français : des pratiques cultuelles. En revanche, le principe constitutionnel de notre État laïc doit systématiquement s’imposer à toute croyance qui chercherait à exercer une autorité morale sur la société civile, à imposer ses interdits ou ses obligations aux autres citoyens.

La laïcité est une liberté, notre liberté de croire ou de ne pas croire. La laïcité n’est pas une privation, elle n’interdit pas, elle autorise. Je sais pourtant, qu’elle peut être ainsi perçue, tant certains politiques ont agité la laïcité en arme coercitive, à l’égard d’une religion en particulier.

Mais la Laïcité ce n’est pas que la liberté de culte. Ne limitons pas la laïcité, aux croyants ou aux athées. La laïcité garantit aussi l’égalité entre les hommes et les femmes. Une dimension à rappeler, notamment auprès des plus jeunes, l’apprentissage de la tolérance commence sur les cours de récréation !

Si on devait résumer les enjeux de la laïcité, on pourrait le faire ainsi : humanisme, car la loi des hommes et des femmes doit prévaloir sur la loi divine ; et universalisme, c’est-à-dire la garantie des mêmes droits pour toutes et tous, quelles que soient nos différences, nos croyances.

Il nous appartient, nous radicaux de Gauche d’en porter haut les principes. Au niveau national, Les Radicaux de Gauche – LRDG appellent à une VIème République, une République démocratique conforme à la doctrine républicaine de Léon Bourgeois, pour qui le véritable instrument de tous les perfectionnements sociaux, c’est l’association des individus et l’association des groupes humains consentant à des règles, que les uns et les autres jugent et sentent conformes au bien, parce qu’elles le sont à l’intérêt de tous, une République qui réaffirme la Laïcité comme principe fondateur de la France.

Je conclurais par cette citation de Jaurès, toujours d’actualité : « La République doit être laïque et sociale,mais elle restera laïque, parce qu’elle aura su être sociale. »

Pour Les Radicaux De Gauche du Finistère,
Philippe Broudeur, Président LRDG29.

Faites-le savoir :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *