Une leçon pour Trump ?

Contaminé par le Covid, Trump paie le prix de sa désinvolture

Donald Trump a été contaminé par le nouveau coronavirus. Pour le chroniqueur du New York Times, Frank Bruni, si ce qui arrive au président américain n’est pas une surprise, il faut espérer que l’Amérique prendra conscience que le virus est toujours là. Et que rien ne garantit qu’il disparaisse dans un avenir proche. (Extraits)

Preuve du cynisme qui contamine désormais la vie politique aux États-Unis – eh oui, moi aussi –, une de mes premières réactions, à la nouvelle que le président Trump avait été testé positif au Covid-19, a été : en est-on certain ? Pouvons-nous avoir confiance en cette information ?

Cet homme qui se pose si souvent en victime, avec tant de rodomontades, qui a dressé la liste des moyens d’expliquer, voire de contester la défaite qu’on lui prédit face à Joe Biden, cet homme, donc, se retrouve sur la touche en pleine campagne.

C’est quand même une fabuleuse excuse, et je n’ai pas pu m’empêcher de le penser. 

La Maison-Blanche et le président sont, à bien des égards, toujours des miroirs de notre pays et c’est une autre morale à tirer de cette histoire. Trump a renvoyé à l’Amérique le reflet de ses rancœurs, de sa colère. Maintenant, il incarne son insouciance. Ce serait génial et très utile s’il pouvait, lorsqu’il parlera de cette expérience au pays, que ce soit à la télévision ou dans des tweets, lui renvoyer une image citoyenne.

Je ne me fais pas trop d’illusion : Trump pourrait avoir une forme bénigne, largement asymptomatique, du Covid-19 et se sentir en quelque sorte conforté dans ses choix. Mais je veux croire qu’il va se comporter en adulte.

Source : THE NEW YORK TIMES (NEW YORK) via Courrier International 

Faites-le savoir :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *