Le 24 avril 2022 : Pas une voix pour l’extrême-droite (1/2)

Pas une voix pour l'extrême-droite

Toutes les forces de gauche du département sont à peu près d’accord sur un point : Marine Le Pen ne doit pas remporter le second tour du scrutin présidentiel, dimanche. Mais selon le parti auquel on appartient, cela ne veut pas dire la même chose. Même au sein d’une même famille politique, on n’assume pas le vote Macron avec la même facilité.

À Brest, mardi soir, une partie de la gauche locale – PCF, PS, Brest Nouvelle Citoyenneté, UDB, Radicaux de Gauche, Génération. s, EELV et France Insoumise – s’est réunie au Vauban, à l’appel du PCF (Parti Communiste Français) pour appeler à faire barrage à l’extrême-droite. Pour la plupart des participants (À l’exception des Insoumis et de Brest Nouvelle Citoyenneté), c’est net : ils glisseront un bulletin Emmanuel Macron dans l’urne. Un choix clair, net, précis, sans fioriture.

Lire la suite dans Ouest-France, édition de Brest : https://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/presidentielle-la-gauche-finisterienne-votera-t-elle-macron-81238804-bfd5-11ec-88eb-b2264fdc023d

Lire le communiqué de presse commun de la Gauche Républicaine et Socialiste (GRS), du Mouvement Républicain et Citoyen (MRC), et des Radicaux de Gauche (LRDG) après les résultats du 1er tour des élections Présidentielles du 10 avril 2022

Faites-le savoir :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour en haut