International : position du LRDG

ARTSAKH : LE POINT DE VUE DES RADICAUX DE GAUCHE 

La situation conflictuelle issue des découpages staliniens de l’Asie Centrale et du Caucase vient à nouveau de dégénérer. Il est difficile de ne pas y voir la conjonction de deux causes : les difficultés du régime du Président Aliev en Azerbaïdjan, Etat dont l’essentiel des ressources est d’origine pétrolière et du désir du Président Erdogan de relancer le projet pantouranien dans un contexte où les relations turques avec les puissances occidentales se tendent. La France se doit de discuter sans préjugés avec la République Turque, puissance méditerranéenne à laquelle la lient depuis longtemps des partenariats politique, économique et culturel, directement et via l’UE. De nouveaux partenariats pourraient certainement être envisagés. 

Mais elle doit aussi réaffirmer son attachement à l’ensemble de la communauté arménienne et souligner que les frontières de la République d’Arménie, vitales pour son économie, doivent rester intangibles, tout comme ses communications avec Artsakh. Avec les pays du groupe de Minsk qui recherche des solutions de paix au Haut-Karabakh (autre nom d’Artsakh), elle doit exiger la fin des combats, des livraisons d’armes aux belligérants et le retour à des relations positives. LRDG assure le représentant d’Artsakh à Paris de toute sa sympathie en cette période difficile pour la population du territoire.

Source : https://lesradicauxdegauche.fr/

Faites-le savoir :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *